jeudi 24 octobre 2013

Le changement au travail ? C'est comme une douche... froide. 1

Imaginez, vous prenez une douche à l'eau bien chaude. Soudain, l'eau devient froide! Plus vous étiez dans le confort, plus le choc est grand. Si vous n'avez aucun contrôle, vous sortirez probablement de la douche en colère. Et peut-être avec du shampoing dans les cheveux, décidé à chercher le coupable.

Si au contraire vous avez le contrôle, vous ferez tout pour revenir à la température d'avant. Si on vous dit en même temps que vous devez passer à l'eau froide, que ferez-vous ? D'abord il vous faudrait une bonne raison : on se lave rarement à l'eau froide pour le plaisir.  Ensuite, vous espérez qu'on vous le dise AVANT d'embarquer dans la douche. Finalement, la plupart des gens vont faire un ajustement graduel, peu à peu.

Ok, peut-être le ferez-vous d'un coup, pour ne pas perdre de temps ou parce que vous trouvez que l'eau froide c'est stimulant. Chanceux ! Ou au contraire vous découvrirez que vous êtes incapable de le faire, même pour de bonnes raisons...

Une chose est certaine, vous ne le ferez certainement pas si on ne vous dit pas pourquoi, et qu'en plus la personne qui vous le demande, se lave à l'eau chaude, elle !

Ce qui est intéressant, c'est que les employés réagissent souvent de la même façon face au changement dans leur travail.

C'est que la routine et la répétition sont gages d'une certaine efficacité et surtout de sécurité. On est dans le confort, "dans nos pantoufles", dans la maîtrise. On peut dormir ou travailler tranquille. On minimise les risques d'erreurs. Tandis que changer quelque chose d'assez important, donne une ou plusieurs de ces réactions :
  • l'employé se sent incompétent ou inadéquat 
  • les nouvelles façons lui semblent beaucoup plus longues ou difficiles
  • il exagère les difficultés en espérant que ça reviendra à l'ancienne situation
  • il est mécontent et l'exprime haut et fort ou garde sa frustration en dedans
  • il n'arrive pas à suivre le changement
Si certains peuvent aller jusqu'à l'enthousiasme, personne ne trouve le changement facile en soi, d'où la comparaison à une douche froide. Dans le second billet, nous verrons comment appuyer le changement pour que la plupart des employés acceptent de passer à l'eau froide, au moins pour un temps.

Cliquer ici pour voir la suite...

Mis à jour le 15 novembre 2016

jeudi 17 octobre 2013

Quels titres! Dix titres d'emploi intrigants ou farfelus

Pour faire changement, un peu d'humour dans ce billet...

Quand on reçoit un CV ou quand on regarde dans Linkedin, je suis toujours intriguée ou amusée de certains titres professionnels qui y sont indiqués. Avec le temps, j'ai commencé à les ajouter dans une liste pour les partager ici un jour, et ce jour est arrivé...

Voici donc mon top 10 des titres les plus comiques, étranges ou "langue de bois" que j'ai reçus :
  1. Responsable des problèmes... et solutions (ouf !)
  2. Formateur en embaumement
  3. Animateur de centres de profits
  4. Spécialiste de trio-cavitation anti-cellulite
  5. Dépisteur de Capital Humain
  6. Coordonnateur des "major shutdown"
  7. Directeur Expérience employés et de la reconnaissance
  8. Décorateur de beignets
  9. Coordonnateur des ressources informationnelles
  10. Recherchiste en acquisition de talents
Et j'ajouterais ces mentions honorables qui demandent un peu d'explications :
J'ai entendu dans un gala dernièrement : "nous disons un grand merci aux Bénévoles multi-fonctionnels". Les couteaux suisses du bénévolat ?

J'ai également reçu un CV d'un Ambassadeur de qualité. C'était un peu étrange mais c'est devenu de la science-fiction quand j'ai vu qu'il travaillait pour une entreprise de téléphones mobiles ayant mauvaise réputation de ce côté. Clairement, il faudrait qu'il ne soit pas seul dans son équipe.

Emploi-Québec offre une série de titres de postes intriguant, dont celui-ci : "Spécialiste de l'épilation des poils". Personnellement je comprends les esthéticiennes de préférer "Technicienne en électrolyse"...

Finalement, j'ai vu un Comptable Principal en Taxes Indirectes, je ne sais toujours pas ce qu'il fait mais il le fait pour une importante entreprise artistique

Et vous, quels titres vous ont intrigué ou fait sourire ? Écrivez-les en commentaires, ou envoyez-moi vos suggestions et je les ajouterai ici!

mercredi 9 octobre 2013

TruMontreal 2013 - le recrutement innovant en marche !

http://trumontreal.com/
Plus de 120 participants, une vingtaine d'animateurs, des commanditaires innovateurs, des recruteurs de tous types et tailles d'entreprises, curieux, dont certains venaient d'aussi loin que la France pour venir assister à 5 des 15 ateliers offerts hier... Bref, une journée intense et combien enrichissante ! J'en profite pour tous vous remercier d'avoir fait de cet évènement un succès !

J'aurai plusieurs billets à vous présenter suite aux ateliers auxquels j'ai assistés, et partager ainsi sur les sujets de l'heure en recrutement innovant. Aujourd'hui je me contente de faire un premier tour, à chaud, de mes impressions de la journée d'hier.

Note pour ceux qui ne connaissent pas TruMontreal, voir au bas... 

D'abord, les gens étaient souriants, intéressés, participatifs. Beaucoup de thèmes tournaient autour de l'expérience candidat, la marque employeur et celle du recruteur, , l'arrimage entre les candidats et les besoins des employeurs, etc. Deux thèmes ont pris une place croissante depuis l'an dernier : la mesure des résultats des recrutements et l'évolution du rôle de recruteur.

Certains des ateliers touchaient des thèmes futuristes, comme l'avènement du "big data", ou encore l'utilisation de la vidéo dans le recrutement, un thème très actuel avec cette vidéo d'une employée qui y explique les raisons de sa démission, vue plus de 15 millions de fois. Cliquer ici pour la présentation de ce cas particulier, incluant la vidéo et la réponse de l'employeur.

Les différents niveaux des ateliers rejoignaient ceux des participants : de débutant à très très avancé. Ce mélange était riche et créatif, même si je n'arrivais pas toujours à saisir toutes les idées. Les outils et les concepts sont en explosion actuellement, et cet évènement le reflète bien.

J'en profite en terminant pour féliciter et remercier Sandrine Théard, qui a eu l'idée géniale d'amener le concept des évènements Tru à Montréal - bravo Sandrine ! et merci de m'avoir invitée dans ta belle aventure.

TruMontreal un évènement d'ateliers de co-développement en simultané sur le thème du recrutement innovant, lancé à Montréal en 2012. Pour en savoir plus, cliquer ici.

mardi 1 octobre 2013

L'entrevue rapide pour multiplier le recrutement -2

Suivant mon précédent article, voici les outils concrets pour réussir vos entrevues rapides en commençant par trois outils pratiques :

1- Utiliser des questions déterminantes rapides, le plus souvent en fonction du poste. Par exemple le bilinguisme, les disponibilités au travail, la communication orale, et la connaissance d'un domaine, sont des moyens efficaces d'éliminer rapidement les candidatures non compatibles.On peut par exemple demander au candidat s'il est prêt à travailler le soir ou s'il a déjà travaillé avec des enfants. Certaines « questions pièges » inhérentes à un domaine particulier, peuvent aussi servir.
Discuter d'une caractéristique précise d’un langage de programmation ou d’un équipement, permet d’éliminer rapidement ceux qui le maîtrisent moins bien qu’ils ne le prétendraient dans leur CV...

2- Montrer les avantages du poste durant toute entrevue, et en quoi l'entreprise se distingue. Positionner en quelques mots la semaine de 4 jours, les défis intéressants ou le plancher chauffant de l’usine, en autant que l’élément présenté soit distinctif et aide à impressionner favorablement le candidat. L’entrevue rapide elle-même peut devenir une forme d'avantage : bien faite, elle démontre aux candidats à quel point vous êtes bien organisés et que vous avez à cœur de ne pas lui faire perdre son temps.

3- Faire participer tous les employés, même ceux qui ne participent habituellement pas aux entrevues. En les habituant à participer ou à faire eux-mêmes des entrevues rapides, elles peuvent aider à identifier rapidement un candidat intéressant dans des créneaux inhabituels. Par exemple, dans le cadre d’une candidature spontanée sur place, réceptionniste ou directeur de production peuvent facilement déterminer si le candidat vaut la peine d'une rencontre immédiate avec un responsable. Ou encore, le commis comptable peut parler des postes en faisant du bénévolat ou durant son cours de karaté. Vous serez surpris des retombées : plus de candidats potentiels et des employés qui se sentent impliqués.

Pour les employés qui ont la chance de rencontrer régulièrement des candidats potentiels, il vaut alors la peine de les former afin d'élargir les possibilités de l'entrevue éclair. Pensez aux réceptionnistes qui prennent en soupirant le CV d’un candidat intéressant…

Pour une entrevue rapide réussie
Le but ultime est de développer le réflexe de l’entrevue rapide en toute situation auprès de tous ceux ayant à rencontrer des candidats potentiels pour votre entreprise. Vous aurez alors peut-être la chance de réduire considérablement les besoins d’afficher vos postes, vos collègues étant devenus vos meilleurs recruteurs !