mardi 31 août 2010

5 idées pour fidéliser les employés

 
Les employeurs craignent de plus en plus les difficultés de recrutement et le départ des baby-boomers donne à certains des sueurs froides. Au lieu de mettre toute l'énergie sur le "recrutement compulsif", fidéliser les employés devient une stratégie plus que payante. Voici 5 idées qui ont fait leurs preuves, à adapter à votre culture d'entreprise.

1- Identifiez vos meilleurs et demandez-leur pourquoi ils demeurent chez vous
Un truc tout simple, trop peu employé, mais un des meilleurs moyens pour adapter vos stratégies de fidélisation.

2- Ayez un budget prévu pour la fidélisation
Même minime, le budget fidélisation envoie un message aux employés, requiert l'engagement de la direction et surtout oblige à faire "quelque chose" de cet argent, assurant un minimum d'activité sur ce thème.

3- Récompensez vos meilleurs - style 2010
Oubliez la montre en or après 20 ans. Qui reste 20 ans pour une montre en 2010 ? Offrez plutôt une fin de semaine au spa après la 1re année, une boîte de chocolat à la fin d'un mandat exigeant ou une semaine de congé pour souligner le travail des plus fidèles au poste.

4- Demandez aux nouveaux venus si l'emploi a répondu à leurs attentes
Pour la fidélisation à cout terme, rien de mieux que cette question. Les réponses vous surprendront peut-être, mais vous serez ensuite capable de réduire le roulement de vos postes "portes tournantes".

5- Donnez du "lousse" à vos superviseurs
On craint tellement les dérapages qu'on encadre trop et le superviseur immédiat n'a plus la marge de manoeuvre pour gérer efficacement. Mettez l'énergie à identifier, gérer ou congédier le 3% de délinquants et faites confiance aux 97% qui restent. Fidélisation et productivité en hausse garanties !

Essayez quelques-unes de ces idées et vérifiez le taux de roulement après 6 mois et un an. Non seulement celui-ci devrait diminuer, mais vous devriez voir une hausse de productivité. Vous serez probablement surpris des résultats !

Paragraphe "marketing" (voir ici)
L'équipe d'Alizé ressources humaines peut vous aider à augmenter la fidélisation en appliquant de façon concrète certaines des idées présentées ici, ainsi que plusieurs autres testées dans d'autres entreprises, et adaptées selon votre contexte. Par exemple, nous pouvons effectuer une enquête confidentielle rapide auprès des nouveaux employés, ou de vos plus fidèles, afin de connaître ce qui les motive à quitter ou à demeurer avec votre entreprise.

Sous certaines conditions, notre aide est généralement admissible à une aide financière de la part d'Emploi-Québec. N'hésitez pas à communiquer avec nous pour en savoir plus !

jeudi 19 août 2010

Employé ponctuel demandé

 
Dans le palmarès des qualités demandées lors du recrutement, se retrouvent ponctuel, fiable, dynamique et aimant le travail d'équipe

Je recrute depuis 1999, mais je n'arrive toujours pas à discerner ces qualités durant le recrutement ! C'est que bizarrement, presque tous les candidats prétendent posséder ces qualités... Pourquoi ces 4 qualités sont-elles si en demande et à la fois si difficiles à déceler en recrutement ? Voici mes hypothèses...
  • ces qualités sont exigées partout :
    • admettre qu'on ne possède pas une de ces qualités menace l'égo
    • et même sans égo, le candidat n'est pas fou ! Qui répondra honnêtement qu'il est souvent en retard ? Qui écrira dans son CV qu'il préfère travailler seul ?
  • la définition varie selon le rôle et la personne qui les évalue : le travail d'équipe selon le patron peut être à 100 lieues de la définition qu'en a l'employé -"J'aime travailler en équipe quand c'est moi le boss..."
  • on est mauvais juge de certaines de nos propres qualités. Pensez à certains qui se pensent bons gestionnaires ou boute-en-train, mais dont on se plaint une fois qu'ils sont sortis de la pièce ?
  • ces qualités étant difficiles à vérifier, il est plus facile de déformer la vérité, surtout si c'est par omission... Par exemple, les gens sont "fiables" par définition, c'est le "envers qui" qui n'est pas toujours mentionné
  • les gens ne possédant pas ces qualités sont très probablement sur-représentés dans les chercheurs d'emploi les plus actifs

J'en suis donc venue à les éliminer totalement de mes offres d'emploi et à leur préférer d'autres qualités, celles pour lesquelles j'ai plusieurs façons de vérifier la présence ou non chez le candidat. Je valide toujours, par exemple, le type de tâches et le profil de patron que les candidats rejettent et ceux qu'ils préfèrent. Je préfère également les questions plus "techniques" qui n'attaquent pas l'égo et sont plus faciles à vérifier, par exemple de fournir des exemples de leurs réalisations ou réactions face à une situation donnée. J'utilise également les tests maisons pour tout ce qui est vérifiable de cette manière : calculs, français, usage d'un outil ou d'un logiciel.

Mais s'il faut absolument quelqu'un possédant une de ces qualités ? Je pose des questions complémentaires et je vérifie les emplois antérieurs de façon plus extensive. Pour la fiabilité, je peux valider les dossiers de crédit, criminel et de conduite. S'il s'agit du travail d'équipe, je peux monter une mise en situation également. 

Mais aucune de ces validations ne vaudra un suivi très serré lors des premières semaines en situation réelle de travail.

lundi 9 août 2010

Durée de vacances optimale - mis à jour

D'après vous, quelle est la durée optimale de vacances pour revenir en forme, sans avoir trop de difficultés à vous "remettre dedans" au retour ? Je vous invite d'abord à répondre à cette question dans ce sondage éclair :

Les résultats du sondage (août 2010)
75 personnes ont répondu au sondage :
3 semaines : 68%
2 semaines : 21%
1 semaine : 5%
4 semaines et plus : 5%

Si le 3 semaines l'emporte haut la main, paradoxalement, le "4 semaines et plus" semble trop pour la grande majorité des répondants.

L'étude
Maintenant, selon une recherche doctorale de Dena Ann Dries (University of the Rockies, Colorado Springs, USA), les bénéfices pour le bien-être mental et professionnel des vacances atteindrait un pic après environ 10 jours. http://bit.ly/cvyK9J

Toutefois, on voit souvent que 10 jours de vacances (ou 2 semaines) ne sont pas l'idéal pour tout le monde. Une semaine permet à certains de bien recharger leurs batteries, pouvant même considérer que 2 semaines sont trop longues parce qu'ils trouvent beaucoup plus difficile de revenir au travail ensuite. Certaines personnes auront besoin de 3, 4 ou même 5 semaines pour sentir qu'ils ont complètement décroché, et il y a des tâches ou des postes qui sont plus exigeants que d'autres. Malheureusement, rares sont les milieux de travail pouvant offrir des vacances de longue durée. Les personnes nécessitant plus de temps de vacances s'organisent alors autrement. Différents arrangements peuvent les aider, que ce soit en collaboration avec leur employeur ou inhérents au type d'emploi, comme les emplois saisonniers ou le travail autonome.

La durée des vacances est quelque chose de personnel mais la façon dont celles-ci seront prises est importante et influencera grandement l'énergie disponible au retour. Les PME qui durent ont d'ailleurs tendance à favoriser les vacances de leurs employés, par l'embauche d'étudiants par exemple. Reste alors l'employé, qui est responsable de vraiment profiter de ses vacances, par exemple en fermant le cellulaire et les courriels du travail.

Publié en août 2010 et mis à jour en juillet 2012.

Paragraphe "marketing" (voir mon précédent billet qui explique cet ajout)
Chez Alizé ressources humaines, nous pouvons aider à la gestion des vacances. Par exemple, afin d'éviter les conflits lors de l'attribution des vacances, nous révisons ou mettons en place une politique simple pour bien communiquer la gestion des vacances.

Blogue et marketing

Suite à un conseil de mon comité aviseur, je parlerai de temps à autres des services que nous offrons en lien avec le thème abordé, à la fin de mes billets.

Si j'ai toujours écrit ce blogue dans une optique de synthétiser et partager l'information utile sans attendre de retombées immédiates, mon comité aviseur m'a rappelé avec sagesse qu'il était également important de vous informer des services que nous offrons.

Mon but est donc de rentabiliser un peu les efforts déployés pour présenter gratuitement de l'information de qualité. Pour vous donner une idée du temps investi, de la recherche à la mise en ligne, chaque billet demande entre 30 minutes et 3 heures.

L'information sur nos services sera clairement identifiée à la fin du texte. Et je continuerai d'écrire tous mes billets en me mettant dans la peau d'un gestionnaire, d'un conseiller ressources humaines à la recherche d'information utile et applicable dans le quotidien. Je vous invite à continuer de me faire part de vos sujets d'intérêt, questions, critiques et suggestions. Ce sont elles qui peuvent le mieux me guider dans mes prochains billets!

J'en profite également pour vous dire MERCI de nous suivre et de nous lire.