lundi 22 septembre 2008

Moyens de réduire le transport

Répondant à la fois à un besoin de conciliation travail/vie privée et de développement durable, voici des exemples de pratiques pouvant aider à réduire le temps passé sur la route :
  • télé-travail, partiel ou à temps complet
  • temps comprimé
  • temps partagé
  • horaire flexible ou semi-flexible
  • aménagement des heures d’arrivée et de départ
  • congés familiaux étendus
  • banques de temps
Le plus important n'est pas l'outil, mais la flexibilité du superviseur souvent accordée sur celle de la direction...

vendredi 5 septembre 2008

Édito : L’effet "bas prix à tout prix"…

Lors du dernier salon de l’emploi Laval, des milliers de chercheurs d’emploi ont visité notre Babillard. Certains d’entre eux se sont montrés plus critiques qu’à l’habitude face à des emplois à faible salaire. J’ai pensé alors : « Ces gens se plaignent que tout coûte trop cher et veulent des hauts salaires. Est-ce qu'ils veulent le beurre et l’argent du beurre? »

Ceci m’a amené une réflexion que je partage avec vous… C’est le paradoxe qu’on peut illustrer par l’effet "l'important, c'est les bas prix". Sans critiquer le fait de vouloir en avoir pour son argent, ce paradoxe, c’est l'équation prix trop bas = coûte très cher. Des exemples? Ils sont souvent douloureux et on essaie de ne pas trop y penser en magasinant : travail des enfants à l’étranger, dommages environnementaux, exploitation des travailleurs, délocalisation, pertes d’emploi ici…

On peut avancer que, tant que nous continuons de réclamer les prix les plus bas à tout prix, ces conséquences continueront d’exister.
Offrir le juste salaire, tout comme prendre conscience du coût réel d’un achat, sont des modes de vie qui rapportent à long terme. Soyons cohérents en emploi comme dans nos achats, nos petites décisions ont plus d’impact que l’on pense, ici ou ailleurs…

Édito : Conciliation travail - vie privée

Depuis quelques temps, il semble que de moins en moins de garderies ouvrent leurs portes de 6h00 à 18h00 comme auparavant. Résultat : de nombreux travailleurs ont exigé et parfois obtenu de terminer plus tôt ou de travailler une partie de la journée depuis la maison.

De plus, on parle de plus en plus de la hausse des coûts de l'essence pour justifier le télé-travail ou la semaine de 4 jours, en témoignent certaines villes américaines qui ont adopté la semaine de 4 jours afin de réduire les coûts d'énergie des bâtiments...

Il semble un peu ironique qu'après des années à parler de la société de loisirs, de la conciliation travail-famille, ce soit le coût de l'essence et la pénurie de places en services de garde qui propulsent aujourd'hui une réduction du temps de déplacement et/ou de travail...

Tendance attrait des emplois « sans trafic »

Si la rareté dans un secteur en demande pousse les salaires et avantages à la hausse, voici quelques facteurs entraînant une demande accrue pour les emplois permettant de réduire le temps consacré aux transports (ex. le télé-travail, les horaires flexibles ou les emplois à proximité) :
  • pertes de temps et stress accrus dans un trafic en hausse
  • prise de conscience environnementale, sans doute aidée par une…
  • forte hausse des coûts de l’essence
  • transports en commun inadéquats ou surchargés
  • multiplication des horaires variables
  • diminution du nombre d’heures d’ouverture des garderies
  • disponibilité accrue des outils de télé-travail.

Tendance hausse des salaires

La rareté de la main-d'œuvre a entraîné des hausses de salaire pour plusieurs postes depuis 10 ans (ex. ébénistes, comptables, journaliers…) Une entreprise devrait surveiller ces symptômes d'une rareté dans son secteur :

-les chercheurs d’emploi sont plus exigeants côté salaire;
-ils n’appliquent pas sur certains postes;
-des candidats embauchés ne se présentent pas;
-le taux de roulement augmente;
-les meilleurs quittent pour un nouvel emploi plus payant.


Il faut alors valider les salaires par une enquêtes salariale, l’IMT (imt.emploiquebec.net) ou des offres d’emploi comparables (www.emploiquebec.net). Les données de l'IMT sont parfois trop générales ou anciennes pour être utilisées seules.

Les travailleurs en demande réclament de plus en plus d’autres avantages comme des vacances supplémentaires, le télé-travail ou pour chercher un emploi près de leur domicile, donc sans trafic!