mardi 23 août 2016

Top 10 des erreurs de CV - 1re partie

Suite au sondage effectué l'an dernier, j'ai pris en note vos souhaits d'avoir quelques billets écrits selon le point de vue de l'employé ou du chercheur d'emploi au lieu du responsable RH / employeur. 


Je commence aujourd'hui par les 5 erreurs les plus fréquentes vues sur les CV ou lors de leur envoi. Les chercheurs d'emploi y verront tout de suite un intérêt, et les personnes qui font du recrutement pourront y comparer leurs impressions. Voici les erreurs les plus fréquentes et ce qu'un recruteur pourrait en penser :
  1. Envoyer un CV ne correspondant pas au moins un petit peu au profil demandé : erreur numéro 1 reprochée aux candidats, qui fait perdre du temps à tout le monde. Quel employeur ira former un ébéniste pour devenir comptable ou un préposé aux bénéficiaires pour devenir livreur ? À moins d'une pénurie évidente dans votre secteur d'activité, svp gardez votre énergie pour les postes au moins un peu accessibles à vos expériences ou formations. 
  2. Ne pas vous rappelez que vous aviez postulé quand on vous contacte par la suite. Moins fréquent mais très dommage, parce que vous auriez peut-être été sélectionné pour l'entrevue si vous n'aviez pas répondu ceci à mon appel.
  3. Les fautes de français : plus ou moins importantes selon le poste, personnellement je rejette presque toutes les candidatures dont le niveau de français est inférieur à celui exigé. Si vous n'êtes pas capable de faire l'effort de corriger le français dans un CV...
  4. Donner une image non professionnelle : oublier de joindre le CV est un grand classique qu'on fait tous, facilement pardonné par la plupart des recruteurs heureusement. Par contre, NE PAS demander dans le 2e courriel "Svp oubliez le courriel précédent, LOL !" - Cas réel... Utiliser le même ton dans un courriel professionnel que dans un statut Facebook manque de maturité, même pour un étudiant...
  5. Envoyer un fichier non compatible avec mon ordinateur. Ce peut être un fichier Word d'une autre version qui sortira bizarrement à mon écran ou même un fichier corrompu. Veillez à sortir une version PDF vérifiée pour vous donner la certitude d'être lu. Pour la même raison, vous prenez une chance en mettant votre CV en ligne et en envoyant seulement le lien : certains recruteurs ne pourront l'ouvrir, que ce soit par manque de compatibilité, par crainte de virus ou pour cause de pare-feu d'entreprise mal réglé.
La suite la semaine prochaine avec cinq autres erreurs un peu moins importantes...

mercredi 17 août 2016

Quelle est la durée des vacances de nos lecteurs ?

J'avais terminé au début de l'été avec un sondage sur le nombre de semaines de vacances que les gens avaient l'intention de prendre.

À la question "Combien de vacances prenez-vous cet été ? (entre le 24 juin et le 5 septembre 2016)", Voici les résultats obtenus auprès des 33 répondants :

  • Aucunes (1) 3%
  • Quelques jours (2) 6%
  • 1 semaine (3) 9%
  • 2 semaines (16) 48%
  • 3 semaines (5) 15%
  • 4 semaines ou plus (6) 18%
Comme on peut s'y attendre, près de la moitié des gens prennent 2 semaines durant l'été. Ce qui m'intrigue plus, c'est qu'il y a un peu plus de gens qui ont l'intention de prendre 4 semaines ou plus que 3 semaines. Certains répondants prennent donc l'été complet ou en partie, peut-être parce qu'ils occupent un emploi saisonnier ou travaillent dans le milieu scolaire.

J'en profite pour vous souhaiter une bonne fin d'été à tous !

mercredi 8 juin 2016

Pas encore les vacances ! Dossier...

Je prendrai des "vacances de blogue" jusqu'à la mi-août, afin de profiter de l'été et vous revenir avec de nouvelles idées.

J'en profite pour vous remercier de me lire et vous souhaiter un bon été et de bonnes vacances.

Mais si presque tout le monde rêve d'en avoir plus, la tendance actuelle est bizarrement à la réduction de leur durée et à une baisse de satisfaction des salariés...

Tendance à la baisse?
Ce sondage de 2015 montrait que les salariés prévoyaient prendre en moyenne deux semaines de vacances en 2015, alors que la moyenne était de 2,2 semaines en 2014 et 2,3 en 2013.

Qu'est-ce qui peut expliquer cette tendance? Peut-être parce que 18% des répondants ont dit revenir plus stressés qu'ils ne l'étaient avant de partir? Ou parce que 40% d'entre eux se sentent obligés de garder le contact avec le travail?

Ce n'est pas non plus comme si nous étions en avance en terme de nombre de jours de vacances et de congés fériés, le Canada étant un des moins généreux parmi les pays industrialisés.

Insatisfaction
Cet autre sondage (2016) confirme d'ailleurs que la majorité des Canadiens est insatisfaite de la politique de vacances de leur employeur.

Pourtant l'expérience terrain et les études scientifiques ont démontré l'importance de prendre des vacances complètes au moins une fois par an, incluant la déconnexion complète - oui, oui, j'ai bien écrit "complète", dans le sens de AUCUN petit courriel ou appel pour être sûr que tout va bien...

De bonnes raisons pour décrocher
Cet excellent article de Québec-Science explique même les fondements scientifiques de notre besoin de vacances. Pour plus d'arguments, cet autre article peut vous aider à convaincre quelqu'un, y compris vous-même :)

Et je vous souhaite un bon début d'été!

Pour aller plus loin :
Nombre de jours de vacances et congés fériés par pays (en anglais)
 ou voir ici la version française (moins complète)
Un résumé de la Loi québécoise en matière de vacances

Et mes précédents billets sur le sujet :
 Bonnes vacances et liens utiles
 Petits rappels utiles avant les vacances... 
 Pour réussir ses vacances
 10 trucs pour faciliter vos vacances


mardi 7 juin 2016

Sondages sur la durée des vacances

Pour compléter mon billet sur les vacances, voici un petit sondage absolument pas scientifique sur la durée des vacances :




et vous laisse sur cette image de vacances tranquilles :

mardi 31 mai 2016

Sondage blogue : les résultats

Vous vous rappelez peut-être si vous y avez participé : j'avais fait un sondage fin 2015 et demandé votre aide pour m'aider à améliorer mon info-lettre et mon blogue. Tout d'abord je vous remercie pour votre générosité, vous avez été près de 120 à y répondre ! Et vous vous êtes exprimés de belle façon, en proposant plusieurs idées, critiques constructives et compliments. Merci !!

Merci également à la gagnante du tirage au sort, Mme Karine Bérubé de Nature-Action Québec.

Et voici un résumé des résultats :

Ce qui vous intéresse comme contenu
  1. Reconnaissance, ambiance de travail - 79%
  2. Travail d'équipe, appartenance - 69%
  3. Rendement, performance, productivité - 68%
  4. Droit du travail et autres obligations légales - 67%
  5. Embauche et fidélisation - 66%
  6. Formation des employés - 58%
De nouvelles formules à explorer ? Oui !
  1. Étude d'un cas vécu  - 78%
  2. Le point de vue du salarié - 69%
  3. Paraboles pour gestionnaire (un peu comme les histoires à la Boucar Diouf) - 55%
Ou moins sûr...
  1. Les RH dans d'autres pays - 26%
  2. Les RH d'autrefois  - 23%
Quelques suggestions reçues et mes commentaires
  • Ajouter de la vidéo : ouf, là je m'éloigne vraiment de ma zone de confort... peut-être en 2017 ?
  • Mieux trier les sections, ajouter des mots clés : je vais y porter plus d'attentions, même si la plate-forme n'est pas la meilleure pour ceci. Peut-être un changement de plate-forme à envisager dans les prochaines années.
  • Améliorer le design : c'est mon point faible, l'application "graphisme" n'a pas été téléchargée à ma naissance. Pour mon prochain changement de plate-forme je vous promets de consulter un graphiste avant de prendre mes décisions à ce sujet.
  • Ajouter des liens complémentaires : celle là était plus facile, j'ai déjà commencé à ajouter une section "pour aller plus loin" au bas de plusieurs billets.
  • Parler des meilleures pratiques : je pense pouvoir en intégrer dans des billets de type "Étude d'un cas vécu".

Merci encore, je vous reviendrai cet automne avec quelques nouveautés inspirées de vos réponses.

mardi 24 mai 2016

7 erreurs de comms en RH

Un peu d'humour "RH brutes" ...*

Chers collègues et gestionnaires, comme les employés s’en plaignent souvent, voici les erreurs que je vois le plus souvent dans vos communications. Sans rancune…

1- Le monologue
Communication, retournez voir Wikipédia parce que le mot le dit, ça prend - au moins-  deux personnes.

2- Faire passer les papiers avant les humains
Le papier ne sert à rien si vous ne l'appuyez pas de votre personne. En personne.

3- Non, les RH ne peuvent pas faire ça à votre place...

4- 90% des gens se plaignent d’être mal informés de ce qui se passe dans l’entreprise 
Est-ce surprenant quand vous dites qu’il ne faut surtout pas en dire trop aux employés? Qu'ils n'ont pas besoin de tout savoir? Et VOUS vous plaignez de ne pas être assez informés par les grands patrons?

5- Dans un conflit, dire qu’il faut rester rationnels
Pendant que vous devenez tout rouge et commencez à crier…

6- Vous vous cachez derrière une politique
Les employés ont l’impression que vous avez peur. Puis vous vous plaignez que la politique n'est pas respectée et vous envoyez un mémo. Relire le point 2.

7- Dire un objectif mais valoriser autre chose
Comme un autre résultat, le nombre d’heures travaillées ou le respect du processus. Rien de plus déprimant et vide de sens. Voir également ce billet sur le même sujet.

* RH brutes est mon alter ego plus sombre,  le ton est plus mordant ou moins sérieux que dans mes billets habituels. Pour plus d'information, voir ce billet explicatif 

mardi 17 mai 2016

Trucs de sourcing avec Sandrine Théard - 2e partie

Voici la deuxième partie des trucs de sourcing généreusement partagés par Sandrine Théard. Cliquer ici pour voir la première partie.

LinkedIn
LinkedIn est sans doute l'endroit le plus simple pour commencer à faire du sourcing, en même temps il est tout aussi précieux pour les sourceurs avancés parce qu'il concentre la plus grande quantité de candidats québécois après le Placement en ligne. Avant de commencer, assurez-vous de...
  • Ayez un profil impeccable pour projeter une bonne image auprès des candidats contactés ou spontanés.
  • Ne transcrivez pas votre CV, indiquez plutôt vos projets, réalisations.
  • Marquez dans votre profil le type de postes que vous recrutez. C'est un des moyens de réduire le nombre de candidats non pertinents.
  • Publiez l'offre d'emploi dans votre fil Linkedin. Vous pouvez référer à un affichage utilisé ailleurs et/ou utiliser la fonction payante de LinkedIn. En 2015 le coût était de 385$, ou moins si vous achetez un "pack" de plusieurs affichages.
  • Votre réseau est probablement plutôt RH : vos gestionnaires et employés risquent plus d'avoir un réseau similaire aux candidats recherchés. Formez ces gestionnaires et employés pour qu'ils prennent le réflexe de repartager votre annonce avec leur réseau, quitte à envoyer un courriel ou aller les voir quelques minutes pour le leur rappeler.
Ceci vise à augmenter vos chances d'être vu, autant que le nombre de réponses positives des candidats que vous contacterez. Ensuite, pour tirer le meilleur parti de Linkedin :
  • Identifiez les employés qui ont plusieurs contacts, leurs types de réseaux et le type de communications qu'ils sont en mesure de faire.
  • Prenez en note le vocabulaire utilisé pour enrichir vos mots clés.
  • Recherchez les groupes dont font partie vos candidats potentiels.

Indeed
Indeed est un agrégateur d'offres d'emploi. Comme Google vous renvoie une liste de sites web, Indeed fait la même chose avec les offres d'emploi incluant celles du Placement en ligne, Jobboom et même les sites des entreprises elles-mêmes. Plusieurs candidats utilisent seulement Indeed pour chercher un emploi, vous avez donc intérêt à le connaître et à l'utiliser :
  • Y publier une annonce est plutôt simple et gratuit. 
  • La banque de CV est gratuite mais la prise de contact est accessibles seulement aux utilisateurs payants.
  • Selon Sandrine, Indeed arrive deuxième après le référencement interne en terme de qualité de candidats.

Opérateurs booléens
Pour les utilisateurs plus avancés et faire une recherche plus précise dans Google ou ailleurs, l'étape suivante est d'utiliser les opérateurs booléens. Malgré leur nom bizarre, les opérateurs de base se maîtrisent facilement et les connaître permet d'être plus efficace quand vous en faites souvent. Voici trois opérateurs de base :
  • NOT (ou le signe moins "-" dans Google) pour enlever les pages qui contiennent ce mot. 
  • Les guillemets pour obtenir une expression exacte.
  • AND (ou le signe plus "+" dans Google) pour avoir tous les mots 
Quelques outils vous permettent ces recherches avancées de façon plus intuitives, comme Recruit'em.

Pour aller plus loin
22 opérateurs booléens
Un profil LinkedIn qui se démarque excellent ebook de Mathieu Laferrière

mardi 10 mai 2016

Trucs de sourcing avec Sandrine Théard - 1re partie

En 2015, Sandrine Théard de la Source humaine nous a partagé plusieurs trucs de "sourcing". Quelques uns s'adressent à des habitués mais la plupart sont accessibles à tous et vous seront utiles même pour un recrutement traditionnel. Bien sûr ils vous seront encore plus utiles lorsque l'affichage ne donne pas les résultats attendus.

Avant de commencer
Avant de "sourcer", vous avez quelques étapes à franchir :
  • (Désolé de l'écrire, mais c'est tellement important!) Bien définir le poste et le profil recherché
  • Explorer la banque de candidatures du Placement en ligne d'Emploi-Québec
  • Postes spécialisés : être proche des professeurs et des écoles pour accéder aux meilleurs finissants
  • Demander à vos employés actuels où ils ont trouvé leurs emplois, le vôtre et ceux d'avant
  • Faire une recherche sur soi-même et son entreprise dans Google pour évaluer ce qu'un candidat potentiel trouve s'il fait de même. Autant que possible, faites le comme d'habitude, puis refaites-le "non connecté" à votre compte Google pour dépersonnaliser vos recherches.

Commencer par les mots clés
Qui dit sourcing dit recherche par mots clés. Trouver les bons mots clés devient la "clé" d'un bon sourcing...
  • Identifier les mots clés : les mots clés primaires (de la description de poste et les plus évidents), et puis les secondaires par ordre de priorité. Par exemple, pour un chargé de projet en construction, on indiquera ces trois mots plus Coordonnateur, Chef, Directeur, puis le domaine (ex. bois), et d'autres mots souvent liés à ce poste : chantier, architecture, sous-traitants.
  • Identifier les synonymes. Link Humans France a écrit un bon texte sur ce thème.
  • Entre autres, Wikipédia, les gestionnaires, les descriptions de poste, les profils d'un employé type, ou de candidats vus en ligne sont de bonnes sources de fer synonymes.
  • Trouver et noter leur équivalent en anglais et au féminin.
  • Utiliser la recherche simple ou avancée de LinkedIn pour rechercher ces mots. Vous pouvez regarder dans les profils et dans les groupes spécialisés où se trouvent ces candidats.
  • Utiliser la recherche par Google : celle-ci permet d'obtenir tous les profils LinkedIn, pas juste ceux qui sont liés à notre compte.
La suite le mois prochain avec le sourcing sur Linkedin, Indeed et un aperçu des opérateurs booléens.

mardi 3 mai 2016

Le salaire minimum a augmenté au 1er mai 2016

Beaucoup d'étudiants seront touchés par cette hausse
Le taux du salaire minimum est passé de 10,55 $ l’heure à 10,75$ le 1er mai dernier. Le taux des employés à pourboire, de son côté, monte de 9,05 $ l’heure à 9.20 $.

Rappelons que ce taux est vraiment un minimum. Par exemple, si le salarié reçoit de son employeur des avantages ayant une valeur pécuniaire, comme l'usage d'une automobile ou d'un logement, cela ne doit pas ramener son salaire à moins que le taux minimum.

Second exemple : lorsqu'un salarié "payé à la semaine" travaille beaucoup d'heures et qu'il peut démontrer que le salaire hebdomadaire ne lui donne pas le salaire minimum, il pourrait se plaindre à la CNESST (organisme remplaçant la Commission des normes du travail depuis 2016).

Pour plus d'information, la CNESST donne de nombreux exemples de l'application de la Loi du salaire minimum sur son site.

Tendance mondiale
Une tendance mondiale se dessine, surtout depuis la crise financière de 2008, d'augmenter de façon importante le salaire minimum. Ainsi des économistes aimeraient le voir atteindre les alentours de 15$ de l'heure et des pays qui n'en avaient aucun jusqu'à présent, comme l'Allemagne, ont décidé d'en mettre un en vigueur dans les dernières années.

Quelques articles récents pour aller plus loin :
Pauvres travailleurs au salaire minimum
Pour un salaire minimum à 15,10 $/heure
Le Québec aura son salaire minimum à 15 $ l'heure en 2021 ou en 2037?


jeudi 28 avril 2016

12 trucs surprenants pour être très productif - no 2

Voici la suite des 12 trucs pour être plus productif * - cliquer ici pour voir la première partie.

7- Regardez des photos de bébés animaux 
Des participants à une étude japonaise ont vu leurs performances augmenter de 44% pour des tâches exigeant de la concentration. Comment ? Simplement après avoir regardé des images de bébés animaux ! L’étude conclut que regarder des objets « mignons » éveille des émotions qui stimulent la capacité à se concentrer.
Ces images auraient un effet encore plus bénéfique que la vue d’animaux adultes ou de plats appétissants. Besoin de concentration ?  Cliquez ici !

8- Dégagez votre espace de travail 
Pour la majorité, désordre et concentration ne vont pas ensemble. Dans un sondage, 77% des gens estimaient que le désordre nuisait gravement à leur productivité, et plus de 50%, que leur leur motivation s’en trouvait affectée. En même temps on connaît tous quelqu’un pour qui un certain chaos a l’effet opposé, et certaines études montrent un lien entre capacité à se concentrer et environnement désordonné.
Vos piles de papiers vous gardent créatif ? Ou elles vous rendent au contraire inefficace ? À vous de suivre votre tendance naturelle. Et avec le bureau sans papier, ce choix sera-t-il bientôt chose du passé ?

9- Écoutez de la musique 
Bien qu’on ait pas démontré de lien direct entre l’écoute musicale et la productivité au travail, la musique stimule la production de dopamine par le cerveau, ce qui rend heureux. Une recherche de l’université de Windsor, en Ontario, a découvert ceci ; parce que leur état d’esprit était détendu, le groupe des travailleurs qui avaient écouté de la musique ont conçu des projets informatiques plus intéressants, plus rapidement.
Le stress réduit, entre autres, notre capacité à laisser venir la meilleure solution, à envisager de nouvelles options.

10- Allez au café du coin 
À un niveau modéré de 70 décibels, ce type de fond sonore accroîtrait directement la performance lors de l’exécution de tâches qui demandent de la créativité, selon un article publié dans le Journal of Consumer Research. À défaut de vous imprégner de l’ambiance sonore du café le plus près de votre lieu de travail, vous pouvez aussi télécharger des bruits ambiants comme si vous y étiez…

11- De l’exercice… même au bureau
Ce n’est un secret pour personne : faire de l’exercice régulièrement vous rend heureux, productif et en santé. Et rester actif pendant les heures normales de bureau accroît aussi votre productivité même si vous passez alors, techniquement, moins de temps à travailler.
Stationner un peu plus loin que d’habitude, prendre les escaliers plutôt que l’ascenseur, allonger son trajet durant ses déplacements à pied, réserver des midis pour s’entraîner, ou encore, simplement répondre au téléphone debout ou contracter ses abdominaux à certains moments de la journée… une foule de petits gestes pour vous garder alerte en tout temps !

12- Prenez vos vacances
Saviez-vous que selon 90% des dirigeants d’entreprise, leurs employés reviennent revigorés de leurs vacances et sont plus efficaces ? Passer du temps en famille ou avec ses amis, loin du bureau, crée aussi des souvenirs qui apaisent et diminuent les risques de dépression, de prise de poids, d’hypertension, sans compter le burnout… Travailler de longs mois sans prendre une pause significative peut nous faire glisser dans un état de stress chronique, d’épuisement et de sentiment d’inaccomplissement au travail. Prenons le temps qui nous est donné pour recharger nos batteries – du temps précieux !

* Ces trucs sont tirés de "12 Unexpected Productivity Hacks That Actually Work" de Lindsay Kolowich.